Accueil familles

Rencontre, écoute et parole

Les Lieux d’Accueils Enfants Parents (LAEP) sont des lieux de rencontres, d’écoute et de parole, libres et anonymes. Proposés par la Mairie de Bordeaux, leur mise en place a été confiée à l’APEEF.

Les LAEP répondent à un objectif de socialisation de l’enfant de 0 à 4 ans et d’accompagnement à la parentalité.

Directement inspirés de la Maison Verte de Françoise Dolto, Les Accueils Enfants Parents de l’APEEF sont des lieux propices à la convivialité et aux jeux. Enfants et parents sont invités à rencontrer d’autres enfants et d’autres parents, en présence de professionnels formés à l’écoute.

Ce sont des espaces/temps repères pour de nombreuses familles bordelaises : 400 familles, représentant plus de 500 enfants différents, ont bénéficié des LAEP de l’APEEF en 2016.

Parmi les sujets abordés : l’isolement, les limites et règles, le langage, la propreté, le sommeil, la séparation…

Les lieux et horaires

5 rendez-vous chaque semaine dans Bordeaux :

  • Les lundis de 9h30 à 12h30 puis de 14h30 à 17h30 à la Maison des Enfants (64 rue Magendie, Bordeaux Victoire)
  • Les Mercredis de 9h30 à 12h30 au sein de l’école maternelle Thiers (Rue Chanteloup Savigné, Bordeaux Bastide)
  • Les jeudis de 9h30 à 12h30 à la Chartreuse Saint André (avenue du Maréchal De Tassigny, Bordeaux Caudéran) à partir du 15 octobre 2020
  • Les samedis de 9h30 à 12h à la Maison Soleil (30 rue de Châteauneuf, Bordeaux Bastide)

Les LAEP sont fermés pendant les vacances scolaires.

En pratique

  • L’entrée est libre, sans inscription préalable
  • La participation financière est sans obligation et est laissée à l’appréciation de chacun
  • 5 rendez-vous par semaine, dans 4 lieux de Bordeaux

Ce ne sont ni des crèches, ni des haltes-garderies, encore moins des centres thérapeutiques. Inspirés de la « Maison Verte » créée par la psychanalyste Françoise Dolto en 1979, les Lieux d’accueil Parents-Enfants (LAEP) sont des espaces de rencontre, de parole, d’écoute et de réassurance, où sont conjointement accueillis des enfants et leurs parents.

Sud-Ouest 9 avril 2018.